Orgue de l'église Saint-Martin d'Hayange
Historique 

L’église Saint-Martin est inaugurée en 1894 et on y transfère l’orgue de l’ancienne église d’Hayange qui se révèle trop petit pour le grand édifice. L’orgue actuel d’Hayange, l’Opus 100 de la Manufacture d’orgues Dalstein-Hærpfer de Boulay en Moselle, naît 10 ans plus tard, en 1894. L’instrument ne subit que très peu de transformations au cours du 20ème siècle : à l’exception des tuyaux de façade, des compléments de 3 notes de pédale, de la Clarinette du positif et de 7 tuyaux du Gemshorn 4 du récit, l’ensemble de la tuyauterie remonte aux origines de l’instrument. C’est ce qui a permis de classer la partie instrumentale aux Monuments Historiques en 1993. Encouragée par cette mesure, une restauration a été entreprise par la maison Hærpfer dirigée par Théo Hærpfer, arrière-petit-fils du constructeur ; le travail d’harmonie a été confié à Michel Garnier, facteur d’orgues à Acquin (Pas-de-Calais).
Description 

L’orgue possède 3 207 tuyaux répartis en 53 registres sur 3 claviers et un pédalier. Il constitue une sorte de synthèse des factures d’orgues française et allemande de la fin du XIXe siècle. Entièrement pneumatique, avec une console tournée vers le chœur, l’instrument bénéficie d’une acoustique très généreuse pour jouer parfaitement les musiques romantiques de ces deux pays. C’est le plus grand instrument de Moselle.
1Termine en 10 2/3 - 2 Résultante 8 - 3  Anches libres 
 
Pédale de tonnerre 
Pédale de crescendo 
 
Combinaisons fixes I. (Fonds 8 + 16 à la pédale), II. (Fonds 16, 8, 4), III. (Fonds 16, 8, 4, quintes, 2, plein-jeu, cornet), IV. (Tutti) 
 
Diapason : a = 435 Hz 
Traction pneumatique tubulaire des touches. Traction pneumatique des registres. 
 
Etat : Très bon 
Contact : olivierschmitt[@]free.fr